Bien longtemps que je n'étais pas venue ici... et pourtant il s'en est passé des choses dans ma petite vie...

Une fin d'année scolaire très très chargée... comme souvent mais cette année particulièrement (vive le métier de prof de zic, c'est toujours en juin que les spectacles se passent et qu'il faut bosser encore plus...)

Des vacances très attendues pour le coup, et qui sont passées très très vite...

Une petite qui pousse, beaucoup.. et qui nous a fait de très très grosses colères.. (j'en reparle un peu après..)

Une "pause" estivale de deux semaines, qui nous ont fait vraiment du bien..

Un retour à la maison, des décisions et tout et tout..

Une rentrée qui s'annonce mais qui, comme à l'habitude, n'est pas préparée...

 

Alors, pour la claque?

Et bien, la première, c'était avec la grosse dispute que j'ai eu avec l'homme aux dernières vacances.. Et là, c'est pas une dispute, c'est une discussion, qui m'a fait sortir mes souffrances. Il ma demandé "est ce que tu es heureuse".. et je n'ai pas pu dire "oui".. pourtant j'ai tout pour l'être, mais je ne le suis pas... je n'aime pas mon physique, je n'aime pas les remarques blessantes des gens par rapport à ma taille, je n'aime pas mon manque d'organisation et je n'aime pas mon manque d'audace.. je déteste la relation tendue que j'ai avec ma fille.. Car oui, cet été a été le moment le plus difficile dans notre relation à toutes les deux... Elle a parfois été ignoble, et je pèse mes mots. Des crises, des colères monstrueuses avec un langage qu'elle aurait pu avoir avec 10 ans de plus! Même lui était décontenancé par cela.. et moi mardi j'ai craqué.. elle me parlait mal, encore, et j'ai craqué.. j'ai à mon tour été odieuse avec elle, j'aurai pu lui faire du mal, vraiment.. (merci l'instinct maternelle d'empêcher ce genre de chose) tellement je souffrais... j'ai tenu bon devant elle, et une fois déposée au centre aéré, j'ai pleuré dans la voiture... J'ai passé une journée pourrie.. et le lendemain, le mercredi soir, cette discussion avec lui a donc crever l'abcès. Une fois de plus mon besoin de perfection me tue. Je voudrai que tout soit parfait alors que cela est impossible! Je me mets tellement la pression que cela m'épuise avant même de commencer quoi que ce soit. Avec elle, il faut tenir bon, ne pas relâcher mais surtout, je ne dois pas entrer dans son jeu lorsqu'elle commence sa crise.... (et pourtant, avec mon caractère, c'est hyper difficile). J'ai testé hier, sa crise est retombée aussi vite qu'un soufflet lorsqu'elle a vu que je ne lui répondais pas, que je l'ignorai...

La pression... je me suis mise en tête que si je ne fais pas tout ce qu'il faut pour ma famille, si jamais il arrive quelque chose ce sera de ma faute.. J'ai lu plein de blogs, articles et livres sur le bio, la santé, l'écologie etc... et finalement, ça m'a enfoncé plus qu'autre chose...J'en suis au point ou faire mes courses est un véritable casse tête, que j'y passe un temps fou en étant à la limite du malaise...je culpabilise de na pas TOUT faire moi même, de ne pas TOUT acheter bio, de ne pas etre la maman parfaite que je me suis imaginée... Il m'a rassuré, en me disant que j'en faisais bien assez et que s'il arrivait quelque chose, ce ne serait pas de ma faute, et qu'en tout cas, il ne me reprocherait rien... Il m'a vivement recommander de ne plus lire tous ces documents qui m'ont tant obsédé mais de préferer les romans, les fictions et l'histoire en général..

Il a raison. Comme souvent. Je le sais. Changer ne va pas être facile, mais je DOIS le faire. Ce midi, je réfléchissais à comment utiliser mon temps au travail, et je vais devoir me gendarmer, et ne pas répondre aux sollicitations parfois excessives de mes élèves... ça va être difficile, mais je le dois, sinon je ne tiendrai pas une année de plus comme ce que j'ai fait l'an passé...

Je dois m'accorder une journée à moi, pour le bricolage et tout.. une journée ou seule la cuisine pourra être mon "devoir"... le reste... je pense au dimanche, pas de ménage, pas de linge.. juste les repas (et encore, on pourrait en profiter pour finir les restes) et le reste de la semaine consacrée au travail, à la famille et à la maison..

Je DOIS vraiment y parvenir, m'organiser, me motiver... J'ai tellement envie de bricoler et tout.. j'ai tellement envie de faire une année de travail dans le calme et la sérénité... Je voudrai juste essayer pour voir... pour comprendre que c'est ça qui vaut la peine, pas la course effrainée vers l'impossible..

Ce billet est un peu décousu.. mais dans ma tête ça se construit doucement.. très doucement..

Je mettrai ici l'avancé de mes résolutions...

A bientôt!